Analyses

Des analyses de la géopolitique énergétique mondiale

Bilans

Les grandes lignes des choix de mix énergétiques à travers le monde

Explications

Tous les chiffres, les faits importants pour bien comprendre

Les politiques énergétiques de l'Inde

Tout le monde le sait : il ne peut avoir de croissance sans énergie électrique. Avec son nombre élevé d’habitants, comment l’Inde peut-il relever les défis en termes d’énergie électrique. Par chance, la politique énergétique du pays affiche une bonne croissance en ce moment.

 

 

La consommation énergétique en Inde a doublé entre 1990 et 2014 ; en effet, l’Inde est devenu le 3ème plus grand consommateur d’énergie électrique au monde (775 Mtep en 2014), derrière les États-Unis et la Chine. Depuis 2004, il enregistre environ une croissance démographique de 1,50% par an, ce qui le classe à la 2ème place des pays les plus peuplés au monde (avec une population de 1,4 milliard d’habitants). Selon un rapport établi par l’AIEA, la consommation énergétique indienne est équivalente au tiers de celle de la population mondiale.

 

L’AIEA a également tenu à rappeler la place importante occupée par le charbon en Inde ; avec 44% du mix national, il s’agit en effet de la source d’énergie la plus consommée dans le pays (devant le pétrole, les déchets, la biomasse et d’autres hydrocarbures liquides). Afin de combler ses besoins élevés, l’Inde entend augmenter fortement sa production ; dans un communiqué publié en 2015, il a d’ailleurs annoncé un objectif de production d’environ 2 milliards de tonnes de charbon d’ici 2010, soit plus du double du niveau de production enregistré en 2014.

 

La puissance cumulée du parc électrique de l’Inde a avoisiné 305 GW en mai 2016 (ledit parc est en compte de nombreuses usines à charbon). Pour information, en 2014, le charbon (la principale énergie fossile du pays) a compté pour près de 80% de la production nationale ; l’hydroélectricité n’a quant à elle compté que pour 9% de la production en électricité en Inde. En 2014, l’Inde était le 7ème plus grand producteur d’énergie hydroélectrique au monde.

 

Pour limiter leurs rejets de gaz dans la couche atmosphérique de serre et diversifier leur mix de production électrique, les autorités indiennes ont lancé en 2015 un programme de développement des énergies renouvelables (ou politique énergétique). Le programme visait également à accroître la puissance installée dans les installations solaires, éoliennes, de déchets et de biomasse à hauteur de 180 GW d’ici 2020, dont 60 GW éoliens (en grande partie dans les régions australes comme le Tamil Nadu) et 100 GW solaires (principalement au Rajasthan et au Gujarat).

 

Le pays mise également sur une autre source d’énergie : le nucléaire. Avec 6 réacteurs en cours de construction et 21 en service, l’Inde dispose du 7ème plus grand parc nucléaire au monde. Selon la politique énergétique nationale, cette énergie "décarbonnée" a représenté environ 3% de la production électrique en 2014. Par ailleurs, le pays abrite aussi plusieurs réserves de thorium et entend bien développer ce combustible.

 

L’électrification fait partie des enjeux majeurs de la politique énergétique locale ; en 2014, plus de 230 millions d’habitants (soit près de 20% de la population nationale) n’avaient pas accès à l’électricité (ces chiffres masquent l’énorme disparité qui existe entre les zones rurales et urbaines). De plus, lors des périodes de surconsommation, des coupures d’électricité d’ampleur importante affectent le pays (dans certaines zones, celles-ci peuvent durer plusieurs heures, voire plusieurs jours). Pour rappel, un "blackout" avait affecté plus de 650 millions d’habitants dans le Nord du pays en juillet 2012.

Voici une série de documentaires traitants de la politique énergétique de l'Inde dans les années à venir: https://www.franceculture.fr/emissions/les-enjeux-internationaux/les-enjeux-internationaux-mercredi-25-mai-2016

 

 

LIRE

LIRE

LIRE

LIRE

LIRE

LIRE

LIRE

LIRE

 

© 2017 jedd.fr All rights reserved.

 

Nous contacter