Analyses

Des analyses de la géopolitique énergétique mondiale

Bilans

Les grandes lignes des choix de mix énergétiques à travers le monde

Explications

Tous les chiffres, les faits importants pour bien comprendre

Les politiques énergétiques du Kazakhstan

 

Le Kazakhstan connaît une politique énergétique reposant largement sur les exportations d’hydrocarbures. Ces dernières représentent un quart du PIB du pays et 60% du total partant à l'étranger. Le sous-sol du Kazakhstan renferme 2% de la totalité du pétrole mondial. Ce pays est aussi la deuxième plus grande réserve d’uranium au monde, la huitième productrice de charbon et la vingt-quatrième réserve de gaz. Ainsi le Kazakhstan a pris un gros retard par rapport aux autres pays de la planète en matière d’énergies renouvelables.

 

Une prise de conscience et une nouvelle politique

 

La politique énergétique du pays vise maintenant à réduire son déficit en matière d’énergies renouvelables. Il est donc convenu que d’ici 2030 le Kazakhstan diversifie de son futur bilan énergétique. Actuellement, le pétrole, le charbon ainsi que les autres énergies fossiles représentent 90 % de la consommation. En seconde position vient l’énergie hydroélectrique représentant 9 %. les énergies renouvelables sont seulement présentes à 1 % de l'ensemble. Au premier semestre 2017, le Kazakhstan s’est engagé à réduire sa production de pétrole avec 20 000 barils en moins chaque jour. Il faut savoir aussi que plus de 60 % de l’électricité du pays est produite par 102 centrales électriques fonctionnant au charbon.

 

Les résolutions pour l’avenir

 

La politique énergétique du Kazakhstan a récemment changé dans ce pays. Le gouvernement à signé l’accord de Paris sur le climat pendant la COP21 et s’est engagé à réduire fortement les émissions de gaz à effet de serre. Ainsi, les éoliennes et l’énergie solaire vont être de plus en plus utilisées. Le gouvernement souhaite ainsi porter les énergies renouvelables à 3 % en mix d’ici 2020 et 10 % en 2030 car elles ne sont que d’1 % actuellement. Depuis quelques années, le pays est soumis à une obligation d’achat concernant l’électricité produite par les énergies renouvelables mais cette production est encore limitée car il n’existe pas réellement de projets de grande envergure. Pour en savoir plus sur les ressources énergétique du Kazakhstan: http://www.tresor.economie.gouv.fr/15436_les-ressources-energetiques-du-kazakhstan

 

L’importance de la France dans le développement de l’énergie solaire au Kazakhstan

 

Avec le projet Astana Solar, basé sur la production de panneaux solaires voltaïques à partir du silicium se trouvant dans le sous-sol du pays, des sociétés françaises aident le Kazakhstan pour réaliser la conception et la fourniture d’équipements d’une usine fabriquant des modules photovoltaïques. Une autre usine du pays fabrique aussi des Wafers (sortes de galettes de silicium) ainsi que de nombreuses cellules. Les ministères économiques et financiers de notre pays ont financé cette étude de faisabilité.

 

Les enjeux à venir

 

Outre la mise en place d’un règlement concernant les énergies au Kazakhstan, il a été mis en place une exposition internationale spécifique concernant l’énergie du futur. Comme il existe une dégradation actuelle importante de la conjoncture économique, aucune accélération du développement des énergies renouvelables n’a pu être effective.

 

Actuellement, le Kazakhstan est le premier pays du monde à produire de l’uranium. Il a été prévu de réduire cette production de 10 % cette année. Le Kazakhstan ne possède plus de centrales nucléaires bien que deux projets soient en cours d’étude. Ces dernières ne devraient toutefois pas voir le jour avant longtemps puisque ce pays connaît un large excédent de production électrique.

 

 

© 2017 jedd.fr All rights reserved.

 

Nous contacter